Atelier handicap

Image3Des séances de jeu avec un public en situation de handicap sont organisés en partenariat avec  l’association Palaisienne l’IMPro R. Lecherbonnier. Ces ateliers s’integre au Projet « jouer pour apprendre – partager pour vivre ensemble ». Il s’agit d’un groupe élaboré avec Sonia MANDIN, Enseignante Spécialisée.

.

Tous les vendredis de 9h à 12h.  L’objectif est d’utiliser le jeu comme médiateur. En effet, par les différents jeux de société nous  travaillons la socialisation, l’intégration, le respect et les apprentissages scolaires.

Pour ce public, le jeu présente une multitude d’intérêts et s’il doit rester avant tout une source de plaisir, il met en œuvre des capacités motrices, cognitives et sociales :

  • Sur le plan moteur, il favorise la mobilisation de capacités telles que la dextérité, la maîtrise de ses gestes, la motricité fine et corporelle, le repérage spatio-temporel, la coordination, la rapidité d’exécution des mouvements … 
  • Sur le plan cognitif, il suscite l’observation, la mémorisation, il stimule la réflexion, l’expression, le jugement, la déduction, la capacité d’association. Il exige un effort de concentration quels que soient le niveau du jeu et les capacités du joueur. 
  • Le jeu est aussi un formidable vecteur d’inclusion sociale parce qu’il exploite la communication et les liens entre les joueurs hors des contraintes du réel. Il permet de s’interroger sur sa relation à l’autre. Comment constituer une équipe ? Comment réagir face à quelqu’un que je ne connais pas ? Comment faire des compromis ? 

Pour que le jeu soit possible, il faut s’inscrire dans un cadre et en respecter les règles comme dans tout groupe social. Ces questions permettent aux joueurs de s’interroger sur eux même et de restaurer leur image.

Image1L’IMPro?

L’Institut médico-professionnel Roger Lecherbonnier (IMPro) de Palaiseau, géré par l’Association départementale des pupilles de l’enseignement public de l’Essonne (ADPEP 91), accueille 70 élèves de 14 à 20 ans, atteints de déficience intellectuelle de niveaux divers, avec ou sans troubles relationnels.

Une équipe de 45 personnes y propose un projet à la fois pédagogique, éducatif et thérapeutique, à travers six ateliers : menuiserie, restauration, horticulture, bâtiment, maintenance et hygiène des locaux, conditionnement et bureautique. Les jeunes bénéficient en outre d’un soutien médico-psychologique dans leur passage à l’âge adulte.

.
De son côté, le service d’insertion sociale et professionnelle recherche des stages et des emplois susceptibles d’être effecutés par les jeunes durant leur formation ou à leur sortie de l’institut. 41 % d’entre eux accèdent ainsi à une insertion en milieu ordinaire de travail. Preuve que l’entreprise est un milieu accessible aux jeunes adultes déficients intellectuels.

.
Le projet de l’IMPro vit grâce à l’engagement de son équipe de professionnels et grâce à une collaboration permanente avec son réseau de partenaires, au premier rang desquels les entreprises et les mairies.

Contact :
37, rue Jacques Duclos
Tél. : 01 60 14 37 47
Fax : 01 60 14 03 70