Ghost stories

1 à 4 joueurs

à partir de 10 ans

Durée : 60 minutes

Ghost story

Le maléfique Wu-Feng menace une nouvelle fois la sécurité d’un village. Aidé de ses hordes de morts-vivants et de spectres, il s’apprête une nouvelle fois à semer la terreur parmi les populations. Mais ce coup-ci, il va trouver à qui parler : 4 courageux prêtres taoïstes qui vont essayer de détruire l’incarnation de Wu-Feng avant que le soleil ne se lève, tout en jugulant le flot d’horribles créatures qui déferle sur le village…

La vie d’un moine taôiste n’est pas de tout repos. Il faut se balader dans un village, demander de l’aide à des villageois, se battre contre des fantômes, mourir, ressusciter et surtout bannir Wu-Feng, seigneur des 9 enfers… tout un programme.

Ghost story

Les joueurs, ensemble vont devoir exorciser les spectres qui vont apparaître au fur et à mesure de la partie, souvent plus vite que prévu… Car au début de son tour, un joueur amène un fantôme en jeu et le pose sur un emplacement libre. Et il peut en arriver plusieurs d’un coup. Il existe plusieurs types de spectres qu’il faudra renvoyer en enfer plus ou moins rapidement car certains peuvent hanter le village et « détruire » des tuiles. S’ils sont trop nombreux en même temps, les joueurs risquent d’y laisser une partie de leurs points de vie (les points de Qi).

À son tour, un prêtre peut se déplacer sur une tuile afin d’y exorciser des fantômes adjacents ou bien profiter du pouvoir du villageois qui l’occupe.

Ghost storyPour exorciser, il lui faut lancer trois dés (les dés Tao) et obtenir assez de face de la couleur du fantôme. Heureusement, une des faces des dés est un bonus qui peut prendre toutes les couleurs. Pour exorciser un fantôme noir de puissance 3, il faut donc obtenir trois résultats noir ou blanc (le bonus). Les joueurs bénéficient aussi de jetons Tao qui peuvent venir compléter le lancer de dés. Ils en obtiennent en allant sur une tuile du village, en exorcisant certains fantômes ou grâce à leurs pouvoirs spéciaux. Lorsqu’ils sont sur la même tuile, un prêtre peut donner à un autre des jetons Tao pour réussir un exorcisme.

Chaque tuile du village permet aux joueurs de profiter d’un avantage particulier.

Pour l’emporter, les joueurs doivent se débarrasser de l’incarnation de Wu-Feng, un « boss » qui arrive en fin de partie, une fois que les joueurs se sont déjà pas mal épuisés sur les hordes de fantômes arrivées depuis le début de la partie.

Les façons de perdre sont, bien entendu, encore plus nombreuses. Les joueurs perdent lorsque trois tuiles du village sont détruites, lorsque la pioche est épuisée alors que l’incarnation de Wu-Feng est encore en jeu ou, simplement, que tous les prêtres sont morts.

Ghost storyLa difficulté du jeu réside dans la coordination et l’entente des joueurs. Planifier une stratégie s’avère vitale pour vaincre ces êtres démoniaques. Ne vous étonnez pas si vous prenez de longues minutes à discuter tactique avant de commencer un tour de jeu, car vous essayerez d’anticiper toutes les actions possibles pour sauver votre peau ou exorciser un maximum de fantômes en un seul coup.

D’ailleurs, si pour vous la chasse aux fantômes devient une seconde nature, et que vous riez devant l’incarnation du redoutable Wu-Feng, vous aurez toujours l’occasion d’augmenter la difficulté du jeu. Ce procédé est expliqué dans les règles, et consiste en général à augmenter le nombre de Wu-Feng et réduire le nombre de Qi de chaque Fat-Si.

Jusqu’où vous permettra d’aller votre orgueil, le mode “Enfer” ?

> Parce qu’une règle du jeu c’est plus facile à comprendre quand on vous l’explique, rendez-vous sur videoregles.net où une vidéo vous attend.

Ghost story

Auteur : Antoine Bauza

Année de publication : 2008

Illustrateurs : Pierre Lechevalier, Piérô La lune

Lire les règles du jeu