Tikal

2 à 4 joueurs

à partir de 12 ans

Durée 90 minutes

tikal_0-0de67

Tikal est un des plus grands monuments que les Mayas aient jamais construits. Il se trouve au Guatemala, au cœur de la jungle équatorienne. C’était un centre cérémoniel mais aussi une capitale politique qui s’étendait sur près de 60 km2 (entre -200 avJC et 900 apJC). Le lieu, qui a toujours plus ou moins été connu, n a pas été exploré avant 1848, car il était situé très loin de la civilisation et accessible uniquement après plusieurs jours de marche.

tikal_vrai-ad54e

Voilà, le décor est planté. Vous êtes le chef d’une expédition partie pour découvrir ce lieu mythique. Bien sûr, vous êtes aidé de quinze ouvriers et d’un chef des opérations. Vu le climat dans cette région, vous avez un camp de base, que vous partagez avec trois autres groupes d’explorateurs, mais surtout deux autres camps « pliants et transportables » (de grandes tentes en fait), que vous allez pouvoir installer dans la jungle au fur et à mesure de vos découvertes.

Le but de ce jeu est de marquer un maximum de points de victoires. Pour cela, vous devez découvrir des trésors et des temples, mais surtout en prendre le contrôle.

À son tour, le joueur retourne une case et la place sur le plateau en respectant un principe simple, un chemin au moins (représenté par des dalles) doit la relier au reste des plaques découvertes.

tikal-8e403

Le joueur dispose ensuite de 10 points, qu’il dépense dans les 7 actions possibles :

  • Amener un membre de l’expédition sur le plateau (1 point).
  • Déplacer un membre de l’expédition sur le plateau (1 point par dalle franchie).
  • Creuser pour dégager un niveau de temple (2 points).
  • Déterrer un trésor (3 points).
  • Échanger un trésor avec un adversaire (3 points)
  • Construire un camp de base (5 points).
  • Se fixer sur un temple afin d’en être le seul « propriétaire » (5 points).

Le comptage des points s’effectue lors de l’apparition d’une case volcan, il y en a trois, plus un comptage final après avoir posé la dernière plaque. Pour marquer des points, il faut avoir la majorité des membres sur un temple. Le nombre de points marqués est égal au niveau découvert dudit temple (de 1 à 10). S’ajoutent les points des trésors.

tikal-3-78a0f

Le matériel est très agréable, les règles simples, et le système efficace. Il est à noter que la version dite « Pro » propose de retourner autant de cases que de joueurs, et d’acheter sa plaque aux enchères, en dépensant des points de victoires. Cette version donne au jeu une dimension supplémentaire en enlevant le hasard.

Tikal est un excellent jeu de placement et de majorité. Il y a du piquant car on ne sait pas exactement quand le décompte des points va se faire.

On est vite dans l’ambiance car le matériel est superbe et agréable à manipuler. Les possibilités de jeu et de tactique sont nombreuses mais les mécanismes sont plutôt vite assimilés. On est vite en train de calculer et d’optimiser ses coups tout en essayant de minimiser ceux des autres.

maya_1-99078

Auteurs : Wolfgang Kramer, Michael Kiesling

Année de publication : 1999

Illustrateur : Franz Vohwinkel

Lire les règles du jeu